Disque dur SSD pas cher - Meilleurs disques durs ssd internes

Disque dur SSD

Les disques durs mécaniques (HDD), avec leurs immenses capacités de stockage et leurs prix attractifs, ont toujours leurs avantages. Mais les nouvelles technologies en matière de SSD les rendent encore plus performants et moins chers. C'est donc le moment idéal pour se laisser tenter par un stockage sur mémoire Flash. Plus rapides, silencieux et robustes, les disques durs SSD offrent désormais de belles capacités de stockage. Du choix à l'optimisation, on vous guide.

Aperçu
Crucial CT500MX500SSD1(Z) SSD interne MX500 (500Go, 3D NAND, SATA, 2,5 pouces)
Meilleur choix
Samsung SSD 860 EVO, 500 Go - SSD Interne SATA III 2.5" - MZ-76E500B/EU
Western Digital WDS500G2B0A WD Blue 500GB  3D NAND Internal SSD 2.5" SATA
Titre
Crucial CT500MX500SSD1(Z) SSD interne MX500 (500Go, 3D NAND, SATA, 2,5 pouces)
Samsung SSD 860 EVO, 500 Go - SSD Interne SATA III 2.5" - MZ-76E500B/EU
Western Digital WDS500G2B0A WD Blue 500GB 3D NAND Internal SSD 2.5" SATA
Note
-
-
-
Capacité
500 Go
500 Go
500 Go
Garantie
5 ans
5 ans
3 ans
Prix
Dès 72,40 EUR
83,61 EUR
84,88 EUR
Aperçu
Crucial CT500MX500SSD1(Z) SSD interne MX500 (500Go, 3D NAND, SATA, 2,5 pouces)
Titre
Crucial CT500MX500SSD1(Z) SSD interne MX500 (500Go, 3D NAND, SATA, 2,5 pouces)
Note
-
Capacité
500 Go
Garantie
5 ans
Prix
Dès 72,40 EUR
Plus d'info
Meilleur choix
Aperçu
Samsung SSD 860 EVO, 500 Go - SSD Interne SATA III 2.5" - MZ-76E500B/EU
Titre
Samsung SSD 860 EVO, 500 Go - SSD Interne SATA III 2.5" - MZ-76E500B/EU
Note
-
Capacité
500 Go
Garantie
5 ans
Prix
83,61 EUR
Plus d'info
Aperçu
Western Digital WDS500G2B0A WD Blue 500GB  3D NAND Internal SSD 2.5" SATA
Titre
Western Digital WDS500G2B0A WD Blue 500GB 3D NAND Internal SSD 2.5" SATA
Note
-
Capacité
500 Go
Garantie
3 ans
Prix
84,88 EUR
Plus d'info

Qu'est-ce qu'un disque dur SSD ?

Le SSD, pour Solid-State drive, est un disque dur où les données sont stockées sur de la mémoire Flash. Par rapport à un disque dur classique (HDD), le boîtier et plus léger. Mais ce n'est bien sûr pas le seul avantage de ce type de disque. Là où il surclasse largement les HDD, c'est pour sa vitesse de transfert. Celle des meilleurs disques durs atteint péniblement les 100 mo/seconde quand les meilleurs SSD dépassent les 500 Mo/s. Le temps d'accès aux fichiers est lui de l'ordre de 7 millisecondes pour les meilleurs disques durs et de 0,1 milliseconde pour un SSD.


Autre avantage du SSD : il ne comporte aucune pièce en mouvement. Il est donc tout à fait silencieux et n'émet aucune vibration. Là où les HDD sont très fragiles, les disques SSD sont eux quasiment insensibles aux chocs. Mais cette technologie, plus récente et plus performante, a un coût. Le prix des SSD sera toutefois amené à baisser avec le temps.


Leur autre inconvénient, c'est qu'ils supportent un nombre limité de cycles de lecture-écriture et d'effacement. Un SSD aura donc une durée de vie plus courte qu'un HDD. Pendant longtemps, SSD était synonyme de petite capacité de stockage, dépassant rarement les 250 Go. C'est un temps révolu puisque l'on trouve maintenant un 32 To chez Samsung et même un 60 To chez Seagate. On pourrait aller encore plus loin avec un disque de 100 To annoncé pour dans huit ans ou moins.

Comment choisir son disque dur SSD ?

Choisir un bon disque dur SSD n’est pas très difficile. Le plus compliqué est en fait de se décider, tant il y a de marques et de produits disponibles. Mais il y a quelques critères-clés que vous pouvez rechercher pour vous aider à choisir le meilleur SSD.

S’intéresser aux vitesses maximales : elles vous aideront à trouver le SSD le plus performant dans votre budget. Même si tous sont rapides, recherchez une vitesse de lecture maximale d’environ 400Mo/seconde et une vitesse d’écriture d’environ 300Mo/s.

Privilégier la mémoire flash NAND (MLC) : Il existe deux types de mémoire pour les disques SSD : en cellule multiniveaux (MLC) et en cellule à un seul niveau (SLC). La principale différence est que la mémoire MLC peut stocker plus d’informations sur chaque cellule.

Rechercher l’interface SATA III : La plupart des SSD utilisent l’interface Serial ATA (SATA) mais ils n’ont pas tous la dernière version, ce qui peut limiter les performances de votre SSD. Avec SATA I, les données sont transférées à 1,5 Gbps, à 3,0 Gbps avec SATA II et à 6 Gbps avec SATA III . Pour vous assurer que votre SSD dispose de suffisamment de bande passante pour transférer les données le plus rapidement possible, il est préférable qu’il soit compatible avec SATA III.

Privilégier un SSD avec mémoire ECC : la mémoire ECC (Error-Correcting Code) fait ce que son nom indique : elle permet à votre SSD de détecter et de corriger les types de corruption de données les plus fréquents afin de ne pas avoir de données inutilisables sur votre disque. Un SSD avec mémoire ECC est donc plus fiable.

Comment optimiser les performances d’un disque dur SSD ?

Il n’y a pas grand chose à faire pour optimiser votre SSD : c’est déjà un disque dur très rapide et il fait correctement son travail sans ajustement. Ceci dit, vous pouvez obtenir de meilleures performances et augmenter la longévité de votre disque avec quelques astuces.

Activer TRIM : La toute première chose à faire après avoir installé et configuré votre SSD est d’activer TRIM. Il s’agit d’une commande qui permet au système d’exploitation d’indiquer au SSD quels blocs de données ne sont plus utilisés et peuvent donc être effacés. Avec deux avantages : optimiser les performances de votre SSD et le garder en vie un peu plus longtemps.

Ne défragmentez pas votre SSD. Lorsque les données sont stockées sur un lecteur, elles se retrouvent souvent dans différentes parties. C’est ce qu’on appelle la fragmentation des données. Elle ralentit les disques durs parce que la tête du lecteur doit se déplacer d’un endroit à l’autre pour lire tous les petits morceaux d’information. Cela peut être résolu en utilisant un processus appelé défragmentation. Mais, avec un SSD, l’emplacement des données est sans importance : rechercher des données à différents endroits ne le ralentit pas. Défragmenter un disque SSD est donc inutile et peut en outre raccourcir la durée de vie de votre disque, puisque le processus utilise des cycles de lecture et d’écriture. Tout à fait inutilement pour votre SSD, donc !

Top 3 des meilleurs disques durs SSD

Samsung 860 Evo
Retrouvez le test complet du Samsung 860 Evo
Commandez sur Amazon

Le disque ssd Samsung 860 Evo est le noble successeur du 850 qui a longtemps été une référence en matière de SSD SATA. Cette évolution propose un certain nombre d'améliorations importantes comme l'augmentation du volume de stockage maximal à 4 To. 

Le 860 Evo tire le meilleur des performances du SATA 6Gbits/sec pour offrir à son propriétaire un SSD très fiable et nettement plus rapide que son successeur. 

Je pense qu'il sera difficile de faire mieux sur ce type d'interface, la prochaine étape de changer de génération d'interface pour obtenir des performances plus haut de gamme. Si la connexion SATA est votre seule option, c'est ce disque dur qu'il vous faut !

Avantages

- Excellente performance
- Bon rapport prix/Go
- Garantie 5 ans par le constructeur
- Bonne durée de vie

Inconvénients

- Ne peut pas rivaliser avec les SSD plus chers et donc plus perfomrances.


Samsung 960 Pro
Retrouvez le test complet du Samsung 930 Pro
Commandez sur Amazon

Voici une solution plus sérieuse de Samsung - le Samsung 960 PRO. Contrairement à l'EVO 850 dont il a été question plus haut, cette carte SSD prend l'apparence d'une petite carte discrète qui s'intégrera  parfaitement avec la plupart des configurations. Elle bénéficie de la garantie de 5 ans du fabricant. Certes son prix est plus cher et environ cinq fois plus rapide que le modèle ci-dessus.

Le Samsung 960 PRO est proposé en 3 versions de capacité de stockage : 512 Go, 1 To et 2 To. Il est extrêmement rapide avec une vitesse de lecture/écriture de 3 500/2 100 Mo/s qui laisse la plupart des autres disques SSD  en queue de peloton. Ces performances de débit  sont possibles  grâce à un slot M.2, ainsi qu'à la toute dernière technologie NVMe.

Avantages

- Taille réduite
- Performances incroyables
- Garantie 5 ans par le constructeur

Inconvénients

- Prix
- 3 capacités de stockage : 512 Go, 1 To et 2 To


Kingstone A400
Retrouvez le test complet du Kingstone A400
Commandez sur Amazon

Difficile de parler de disque dur SSD sans évoquer la marque Kingstone. Le SSD de Kingstone qui a retenu mon attention est l'A400. Ce disque dur n'est pas extraordinaire, il n'a pas des performances fantastiques, il est basique. Comme ce disque ssd est basique, il est abordable. Le disque Kingstone A400 est décliné en 3 capacités de stockage à savoir : 120 Go, 240 Go et 480 Go. Les trois variantes ont une vitesse de lecture de 500 Mo/s, mais la vitesse d'écriture diffère respectivement : 320, 350 et 450 Mo/s.

Le plus de ce disque dur Kingstone est qu'il est très fiable, résistant aux chocs externes, et surtout, les variantes à plus faible capacité sont disponibles à un prix très abordable.

Avantages

- Très fiable et résistant aux chocs et aux vibrations
- Rapport Prix/Go surtout sur les petites capacités

Inconvénients

- Performances


Faut-il installer un disque dur ssd pas cher dans un serveur NAS ?

La grande majorité des serveurs NAS qui actuellement commercialisés sont compatibles avec les disques dur SSD, ainsi qu’avec les disques durs mécaniques. La vraie question est : est-ce une bonne idée de mettre un SSD dans un serveur NAS.

Je vais vous offrir une réponse à jour concernant cette question, car il y a quelques années, je vous aurais répondu qu’il ne fallait pas le faire, car ce genre de disque dur était peu fiable. Avec l’explosion du marché des disques durs SSD, les marques ont fait un gros effort au niveau de la fiabilité du matériel. D’ailleurs, notre bon vieux disque mécanique a du souci à se faire, car selon moi, il vit ses dernières heures de gloire.

Un gain d’espace, mais pas de performance

La plupart des serveurs NAS sont compatibles avec des disques durs de taille 2,5 pouces, ce qui ouvre la possibilité d’insérer un disque SSD à l’intérieur. Le principal intérêt de remplacer un disque dur mécanique par un disque SSD concerne les performances exceptionnelles des SSD. Toutefois, dans un NAS ce point est discutable. En effet, une connexion Ethernet standard ne peut gérer que des vitesses de transfert allant jusqu’à 110 Mo/seconde environ, donc à moins de passer sur du matériel réseau supérieur pour améliorer le débit, vous ne verrez aucun avantage en terme de rapidité avec des disques SSD.

Même si sur le papier vous ne gagnerez pas en rapidité, ce ne veut pas dire qu’il faut pas mettre de disques SSD dans son NAS. Car même si le débit est bridé en transfert, les vitesses de lecture d’une vidéo 4k par exemple sera légèrement supérieures qu’avec un disque dur mécanique.

Le bruit

Si vous avez déjà été en présence d’un NAS 4 baies, vous savez que le bruit de 4 disques durs mécaniques qui grattent de la data peut être assez gênant à la longue, surtout si votre serveur trône dans un bureau ou un salon. Comme les disques SSD fonctionnent comme une grosse clé USB (pour être grossier pour les débutants), il fonctionne très silencieusement et le seul bruit que vous entendrez en provenance de votre NAS sera le ventilateur interne. C’est donc un bon choix si vous cherchez un NAS silencieux.

La consommation énergétique réduite

Toujours dans les avantages d’un disque dur SSD, on retiendra la consommation énergétique qui chute drastiquement. Si on compare un NAS Qnap TS-453B avec 4 disques durs mécaniques de 1 To en 3,5 pouces, on constate une consommation de 32W environ en mode sommeil et 38W sur une activité de streaming vidéo. Si on remplace les disques par des SSD, la consommation est de 14W en inactif et 16W en streaming. La planète vous dira merci et vous verrez une petite différence sur votre facture d’électricité.

Le prix fait défaut

Bien entendu, le disque SSD a un défaut pur le moment, son prix. Un disque dur mécanique de 1 To coute environ 50€, donc vous devez dépenser 200€ pour équiper un NAS 4 baies pour faire dur RAID 5. Un SSD de 1To vous coutera au minimum 250€. Il faut donc 1000€ pour équiper votre NAS. Même si vous êtes dans une démarche écologique ou que vous cherchez absolument un serveur nas silencieux, il est difficile économique de vous dire de prendre absolument des disques SSD pour votre serveur NAS. Surtout que les performances sont très proches entre le SSD et les disques durs mécaniques.

Toutefois, si on suit le prix des disques durs SSD, ces derniers ont un prix qui baisse à intervalle régulier. D’ici quelque temps, les prix deviendront accessibles et insérer des SSD dans ses serveurs NAS sera intéressant.

En attend ce futur proche, certains constructeurs comme Synology intègre des systèmes de en cache en lecture à base de SSD qui permet d’accélérer la récupération des données.